• Karine D'Oro

Es-tu une femme soumise, rebelle ou aimante ?


La femme soumise tolère et accepte parfois l’inacceptable. Elle a souvent cette impression d’être déracinée de sa nature sauvage pour être « domptée », « modelée » à l’image de la femme parfaite créée par le patriarcat : « sois belle et tais-toi ! » Certaines activités/professions lui sont encore refusées ou jugées d’un mauvais œil. Si certaines femmes pensent que la femme soumise date du siècle dernier, ce n’est pas si certain... Ces femmes qui s’obligent à répondre aux attentes des hommes sous différentes formes (régimes draconiens, séduction, désir de plaire, responsabilité des tâches ménagères à elles-seules…) ne nourrissent-elles pas d’une certaine façon l’archétype de la femme soumise ?


La femme rebelle est née avec les mouvements féministes. Elle peut enfin être vue et entendue. Elle se confronte avec l’injustice de «n’être qu’une femme ». Elle se bat pour ses droits qu’elle revendique haut et fort. Pour être l’égale de l’homme elle va adopter les mêmes attitudes que lui tout en cherchant à montrer ses différences. Mais cette femme-là agit toujours en réaction à la femme soumise. Elle n’est donc pas libre non plus !


La femme aimante à conscience des archétypes de la soumise et de la rebelle qui s’activent en elle. Elle sait comment se connecter à sa nature sauvage qu’elle accepte pleinement. Elle ose explorer ses blessures pour guérir et laisser son cœur s’ouvrir. Elle sait qu’en ouvrant son cœur elle permet de répandre bienveillance, empathie et amour autour d’elle dans ce monde qui en a tant besoin.


Ce chemin vers la femme aimante l’amène à retrouver la femme souveraine en elle. C’est un chemin plus intérieur et qui se produit dans le silence, dans le retour à soi, dans la volonté d’embrasser et d’alchimiser nos blessures.


C’est un chemin qui te mène à une grande libération intérieure qui peut ensuite s’exprimer à l’extérieur dans tes gestes, tes paroles et tes décisions.

C’est un chemin qui permet de créer le monde tel que tu le veux.

C’est un chemin qui commence maintenant.

C’est un chemin qui commence en toi.

C’est un chemin que tu décides.


« Le futur de notre planète repose dans

les mains de la femme occidentale. »

Dalaï Lama


Femme ! Si tu te sens appelée à changer le monde depuis la profondeur de ton être et à marcher sur ce chemin rejoins-nous lors de cette retraite FEMME SOUVERAINE. Plus que 4 places disponibles !

313 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout